Absentéisme, les bonnes pratiques pour prévenir et agir

Business
image
Publié le 30 mars 2019

En moyenne, le taux d’absentéisme dans les entreprises françaises tourne autour de 4,55 %, l’équivalent de 16 jours d’absence par employé par an. L’absence répétée d’un ou de plusieurs salariés a inévitablement des conséquences : baisse de performance, de productivité ou de qualité des services, dysfonctionnement du travail, report ou retard de livraison, etc. Ce phénomène […]

En moyenne, le taux d’absentéisme dans les entreprises françaises tourne autour de 4,55 %, l’équivalent de 16 jours d’absence par employé par an. L’absence répétée d’un ou de plusieurs salariés a inévitablement des conséquences : baisse de performance, de productivité ou de qualité des services, dysfonctionnement du travail, report ou retard de livraison, etc. Ce phénomène peut coûter cher à votre entreprise. Il convient alors de détecter les signes avant coureurs et de remédier à la situation en priorité lorsque le cas se présence.

L’absentéisme : analyser les causes

Afin d’agir efficacement contre l’absentéisme dans votre entreprise, procédez par une identification des éléments ou des situations à l’origine de l’absence répétitive de votre collaborateur. Un entretien individuel s’impose dès les premiers signes de perte de motivation pour que vous puissiez aider votre interlocuteur à passer ce cap et que de votre côté, vous puissiez prendre les mesures préventives adéquates pour remédier au dysfonctionnement que cette situation peut engendrer.

Prévenir et agir contre l’absentéisme

Les mesures à prendre contre l’absentéisme au boulot englobent généralement plusieurs paramètres :

  • réviser les conditions et l’organisation du travail,
  • aménager les postes,
  • améliorer le management et la politique RH,
  • concilier vie professionnelle et personnelle,
  • mieux prévenir le niveau santé,
  • mobiliser l’ensemble des salariés à être plus solidaires et bienveillants, etc.

Il peut également être bénéfique pour de saisir les responsables des ressources humaines, les représentants ou syndicats du personnel pour lancer des campagnes de mobilisation contre l’absentéisme et trouver des solutions pour améliorer la santé au sein de l’entreprise. Les résultats sont davantage significatifs quand tout le monde est se sent impliqué et conscient des enjeux.

Réduire les risques des maladies professionnelles

Sachant que les maladies professionnelles sont intimement liées aux conditions de travail, votre entreprise peut en réduire les risques en améliorant ces conditions. Un environnement plaisant au travail, des objectifs raisonnables, une bonne répartition des tâches surtout dans les métiers manuels ou très physiques, diminueront fortement le stress des employés et amélioreront leur état de santé en général.

Prévenir les maladies prévisibles

On entend par maladies prévisibles les maladies qui frappent systématiquement la population lors du changement de  saison. Parmi les maladies saisonnières les plus fréquentes, il y a notamment la grippe, le rhume, la gastro-entérite… et elles motivent un grand nombre d’absence au travail. Dès le début de la saison, faire vacciner les salariés profitera à votre entreprise en réduisant aussi les risques de propagation de ces maladies en interne.

Assurer le bien être au travail

Garantir le bien être des salariés au sein de votre entreprise implique d’améliorer votre management. Se trouver tout le temps derrière vos collaborateurs ne vous aidera pas à avoir de meilleurs résultats. Encouragez-les plutôt à être plus autonomes en leur accordant votre confiance. Il est également conseillé de valoriser les efforts de chacun, même si l’objectif n’est pas atteint. Exprimez votre reconnaissance, proposez des promotions aux plus méritants, offrez un environnement de travail agréable, accueillez les nouveaux embauchés comme il se doit lors de la phase d’intégration, etc.

Sensibiliser les employés au quotidien

L’absentéisme est un sujet qui doit être évoqué pour que la prévention fonctionne. Les responsables RH doivent sensibiliser managers, dirigeants et salariés sur le coût que peut représenter l’impact de l’absentéisme répété. Etre en contact avec ceux qui manquent à l’appel et s’entretenir sérieusement avec eux à leur retour font aussi partie de leurs missions. Aménager les horaires en proposant le télétravail, instaurer la convivialité entre les membres de l’équipe en dehors du bureau sont aussi des stratégies qui peuvent fonctionner.

Mesurer les impacts

En plus de la mise en place des différentes mesures adaptées au contexte de votre entreprise, il est aussi important de penser aux moyens des suivis. Le but étant de veiller sur la réelle application de ces pratiques et de mesurer les impacts sur le court, moyen et long terme.