Ces secteurs qui recrutent et ne seront pas au chômage même en 2020

Carrière
image
Publié le 31 janvier 2019

On dit des nouvelles technologies qu’elles pourraient supprimer des emplois dans les années à venir. Que nenni ! il y a bien des secteurs qui même touchés par la transformation digitale vont continuer à recruter.

Si vous arrivez à la fin de vos études et envisagez d’entrer dans le monde du travail ou si vous souhaitez changer d’orientation professionnelle, c’est le moment de vous renseigner sur les métiers d’avenir et de prendre quelques conseils sur les astuces pour trouver un job efficacement et éviter de faire des erreurs. Malgré un contexte économico-social plus que compliqué en ce début d’année, les perspectives d’embauche sont maintenues, voire plus importantes, dans certains secteurs d’activité comparés à d’autres à cause des départs à la retraite, des fortes créations d’entreprise ou encore du manque de qualification dans certains secteurs. Afin de vous aider, nous nous sommes penchés sur la question : quels sont les secteurs qui recrutent le plus et ne seront pas au chômage en 2019 et 2020 ?

Le secteur du numérique

Dans un monde de plus en plus digitalisé, le secteur du numérique est plus dynamique que jamais. Les métiers du digital comme celui de développeur(se) informatique, growth hacker, data analyst, ingénieur(e) nouvelles technologies, customer relationship management, chargé(e) de référencement… promettent davantage de recrutements dans les années à venir, portés par la transformation numérique et l’intelligence artificielle. Selon les estimations, ce secteur crée près de 150 000 embauches chaque année. Ces emplois sont également très bien rémunérés, mais malheureusement les difficultés relatives au recrutement persistent. Heureusement, les entreprises mobilisent différents moyens de sourcing et adoptent des méthodes de recrutement qui permettent une approche directe des candidats. L’accompagnement personnalisé par une agence d’emploi et la cooptation en font partie par exemple.

Les métiers commerciaux et de la vente

Les professions du commerce et de la distribution continueront d’être attractives en 2019 et en 2020. Non seulement nos besoins restent constants et s’agrandissent même, mais ils se modernisent de plus en plus également. Conseillers de clientèle à distance, lean manager, category manager ou chef de rayon, gestionnaire de paie, attachés commerciaux, ingénieur et cadre technico-commercial, vendeurs, conseillers d’achat… tels sont les emplois pour lesquels vous pourriez postuler. Les qualifications et compétences exigées varient d’un poste à un autre.

Les métiers de l’assistanat

Les assistant(es) de gestion, commerciaux et administratifs ou les secrétaires assistants figurent également parmi les métiers qui recrutent en masse en 2019. La demande pour l’office manager, qui est considéré comme un poste de super assistant, est particulièrement importante dans presque tous les domaines d’activités. Ce poste nécessite une grande polyvalence et idéalement une compétence linguistique. Les profils répondant à ces critères sont rapidement engagés et sont les mieux payés.

Les métiers des soins et des services à la personne

À l’horizon de 2020, les professions de soins et d’aides à la personne créeront en moyenne 35 000 emplois. Les besoins d’accompagnement se font plus forts avec les départs en fin de carrière, le maintien à domicile de personnes âgées, etc. Les professionnels de l’aide à domicile, les auxiliaires de vie, les aides-soignants, les infirmiers, etc. seront donc de plus en plus sollicités. Ces demandes peuvent provenir des établissements de santé comme les hôpitaux, les maisons de retraite, les résidences pour personnes âgées, mais également des particuliers.

Le secteur bancaire et de la finance

Dans le monde de la banque et de la finance, les emplois comme conseiller de clientèle, auditeur, comptable, chargé de consolidation, directeur financier, FP&A manager, gestionnaire de patrimoine, trader, experts-comptables… sont constamment en recherche de nombreux candidats à l’embauche. Pour compenser les départs à la retraite, ce secteur recrute beaucoup de jeunes diplômés, mais malheureusement cela se passe souvent par le réseau de l’école. N’hésitez pas à mobiliser votre réseau en vue d’une embauche par cooptation si vous souhaitez exercer dans une banque, un cabinet d’audit, dans des grandes entreprises ou les assurances en tant que consultant, chargé(e) d’études financières ou chargé(e) de clientèle pour les particuliers comme professionnels.

Les métiers du BTP, de la logistique et du transport

Les secteurs du BTP, du transport et de la logistique sont aussi porteurs d’emploi, notamment pour les fonctions de cadre et d’agent d’exploitation. Le dynamisme de ces secteurs s’explique par un grand nombre de départs à la retraite, d’une forte mobilisation des ouvriers sur divers chantiers et dans certaines entreprises. Mais aussi par le développement des transports collectifs et des services relatifs à la logistique et l’émergence de nouvelles normes et exigences en matière d’environnement. Le transport et la logistique offrent des postes comme magasiniers(ères), préparateurs(trices) de commandes, livreurs(euses), conducteurs(trices) routiers… Dans le bâtiment, on recherche surtout des ouvriers(ères) qualifiés(es), des techniciens(ennes), des agents de maîtrise, des conducteurs(
trices) de travaux, ingénieurs en bureaux d’étude, etc.

L’hôtellerie et la restauration

Le secteur de l’hôtellerie et de la restauration générera plus de 70 000  nouveaux emplois en 2019. Brasseries, cafés, restaurants, hôtels de luxe etc. embauchent en permanence des aides, apprentis ou commis de cuisine, serveurs, barmans/barmaids, employés polyvalents, gérants, réceptionniste, sommelier(ère), gouvernant(e)… L’avantage c’est que ces métiers de bouche ne requièrent pas nécessairement de grands diplômes ou de qualification spécifique, sauf pour les postes dédiés aux gérants. Bien souvent, votre capacité d’adaptation, votre rigueur et votre motivation peuvent suffire à vous intégrer dans ce secteur encore prisé dans les années à venir. Pourtant, ils permettent de se bâtir une vraie carrière.

D’autres métiers comme esthéticiens(nes), coiffeurs(euses), employés(ées) de maison, personnels de ménages, agents d’entretien de locaux… ne risquent pas non plus d’être au chômage puisque les demandes sont toujours aussi fortes.