Faire une reconversion à tout moment

Carrière
image
Publié le 25 mars 2019

Avant 30 ans, il est plus facile d’affronter une reconversion professionnelle qu’à 50 ans, mais cela ne doit pas être un frein si vous êtes réellement motivé.

Se reconvertir professionnellement, beaucoup en rêvent mais peu se lancent et pourtant, une réorientation professionnelle est possible à n’importe quel âge et offre de belles opportunités d’évolution. Souvent, la démarche est motivée par des aspirations personnelles,  de nouvelles ambitions ou s’impose suite à un licenciement… Vous souhaitez réussir à passer ce cap ? On vous livre tous nos conseils.

Quel âge idéal pour changer d’orientation professionnelle ?

Il n’y a pas réellement d’âge idéal pour se reconvertir. Changer d’orientation professionnelle à 20 ans offre une infinité de possibilités car, avec le dynamisme et la jeunesse comme atout, on peut tout envisager. A 30 ans,  on a une meilleure vision du monde professionnel pour choisir de façon plus mature sa voie. Au-delà de 40 ans, on a acquis suffisamment d’expérience pour viser l’épanouissement personnel et de la maturité pour peaufiner son parcours professionnel et mieux dessiner sa carrière.

Bien souvent, les jeunes diplômés, ou non d’ailleurs, entament une vie professionnelle qui ne correspond pas tout à fait à ce qu’ils espèrent à la sortie des études.


« Au début, on accepte un contrat pour assurer un train de vie indépendant, quitte à apprendre les rouages du métier sur le tas. »

Carole, devenue agent immobilier après trois ans d’études en marketing.

Le besoin de gagner de l’argent prend donc le dessus. Il y en a pour qui cela est une révélation, mais pour d’autres, le besoin de renouer avec son projet professionnel initial est plus fort. Dans ce cas, peu importe votre âge, lorsque l’occasion se présente, saisissez votre chance et informez-vous sur les meilleures façons de préparer votre reconversion professionnelle.

Comment préparer votre reconversion professionnelle ?

Déterminez vos motivations et vos objectifs

Une réorientation professionnelle requiert une grande réflexion personnelle. Pourquoi vouloir se reconvertir ? Quels secteurs suscitent votre intérêt ? Vers quel métier vous tourner ? Quelles sont vos ambitions ou les évolutions que vous espérez ? Les réponses à ces questions vous aideront à trouver les pistes à explorer dans la recherche de votre nouvelle voie. Vous pouvez d’ores et déjà choisir une branche par rapport à vos compétences et capacités ou envisager un stage de reconversion afin de développer votre savoir-faire.

Etudiez le marché de l’emploi

Changer de métier nécessite indubitablement d’étudier en amont les offres d’emploi dans le secteur visé. Cette étude de marché est essentielle pour identifier les métiers d’avenir et les secteurs qui recrutent. Vous vous assurez ainsi que vous n’allez pas vous retrouver longtemps au chômage. Cette démarche vous permet également d’adapter vos projets par rapport aux flux du marché du travail. Le métier du multimédia, du marketing et communication, du service à la personne, de la médecine, de la mode et beauté, le métier de l’art, le secteur de l’industrie, du BTP, de l’informatique… sont par exemple souvent à la recherche d’une main d’œuvre qualifiée.

Faites votre bilan de compétences

Effectuer un bilan de compétences peut vous aider dans votre choix de carrière si vous souhaitez changer de statut ou de branche professionnelle. Ce bilan permet de cibler les métiers et les domaines en adéquation avec vos compétences, mais aussi avec votre personnalité et vos souhaits. Vous pouvez faire appel aux services d’un conseiller expert de la gestion de carrière Pôle Emploi pour vous aider. Celui-ci vous propose d’abord un entretien préliminaire pour vous informer des objectifs et du déroulement du bilan. Ensuite, une phase d’investigation aura lieu pour faire le point sur vos acquis et vos aspirations professionnelles. La dernière phase de synthèse vous expose les conclusions et les pistes proposées par l’expert pour mettre en œuvre votre réorientation professionnelle.

Trouvez une formation

La prochaine étape consiste à trouver un organisme de formation où vous pourrez vous former pour le métier de votre rêve. Votre conseiller Pôle Emploi peut vous prodiguer ses conseils pour trouver un établissement près de chez vous ou dans votre région. Il est possible de solliciter le service du Conseil en évolution professionnel (CEP) pour dialoguer avec un expert sur le sujet afin de trouver une formation adéquate. Il pourra vous diriger vers un stage de reconversion ou un stage guidé.

Pensez au financement de votre réorientation professionnelle

Peu importe votre statut professionnel, il existe de nombreux dispositifs et droits à la formation professionnelle pour vous aider à réussir votre reconversion professionnelle. Le Compte personnel de formation ou CPF, ou l’ancien DIF, finance par exemple les formations des salariés et demandeurs d’emploi. Un salarié peut se former par le biais du Plan de formation de l’entreprise ou du Fongecif. Le financement Pôle Emploi s’adresse aux demandeurs d’emploi. Si votre nouveau projet est de créer une entreprise, informez-vous auprès des votre région sur les aides et les accompagnements existants.